Bejaia : le peuple ne décolère pas

0
83

Vendredi 41. la rue ne décolère pas. Encore une fois, la population de cette ville met en exergue ses revendications à travers une marche grandiose. Brandissant des slogans de toutes formes, les manifestants munis d’un courage extrême et d’une volonté de fer, crient haut et fort leur colère et leur ras-le-bol de ce système. Des hommes, des femmes de tout âge, et des enfants, tous ont eu le même langage : « pas de vote », « pouvoir assassin », « grève générale » et autres…
Ce vendredi numéro quarante-et- un, est un symbole poignant du refus du peuple à une mascarade politique installée depuis belle lurette. Ce qui montre volontiers, la détermination des citoyens à mener jusqu’au bout ce noble combat.
De notre correspondante Fouzia B

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici