Education : 300 000 enseignants songent au boycott des examens des écoles primaires

0
75

Des centaines d’enseignants qui sont venus des quatre coins du pays, ont observés aujourd’hui, leurs 7é sit in devant l’annexe du ministère de l’éducation nationale à Alger.  Entamé depuis le 6 octobre dernier au niveau des 48 wilayas,une moyenne de 300 000 enseignants qui représentent un taux de 43% des effectifs du secteur de l’éducation nationale, brandissent le passage aux boycotte des prochains examens. Afin de faire valoir leurs droits, la coordination nationale des enseignants, ont révélé un taux de 85% le nombre des écoles qui ont suivi la grève. Certaines wilayas du pays, dont Bordj Bouraridj, Tizi Ouzou, Tiaret, Béjaia et plus, ont connu un taux de 100% qui ont suivie de la grève depuis son déclenchement. La revendication des enseignants du cycles primaire, porte sur l’exigence de l’application du décret présidentielle 266/14 qui stipule l’unification des salaires pour tous les enseignants en plus de l’allégement des programmes et des horaires de travails qui vont jusqu’à 45 heures par semaines dans certaines écoles. « Les enseignants sont des universitaires.  Il est inadmissible de voire la catégorie des enseignants des autres cycles moyens et secondaires plus élevés que ceux du cycles primaires », ont-ils scandés devant l’annexe du ministère de l’éducation nationale qui n’a pas encore délégué les représentants officiels, afin de prendre en charge leurs revendications et écouter au même temps, d’autres préoccupations qui touchent les enseignants à longueur d’année.  Se sentant humiliés par la tutelle qui fait la sourde oreille, les enseignants ont brandi la menace de passer à trois jours de grève par semaines au lieu d’une journée et à même de couper toute coopération et dialogues avec la tutelle qui les ignorent, malgré la légitimité de leurs revendications. Evoquant la réaction des parents d’élèves, les enseignants soulignent qu’ils sont aussi des parents d’élèves et des enseignants au même temps.

A.C

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici